Descubre #ElPuerto por sus

Sabores

Español English Francés Alemán

Ruta Enoturística de la Comarca en El Puerto de Santa María

Lagune Salada (salée)

Le plus grand complexe endoréique

Cette lagune est souvent celle qui maintient le plus longtemps l’afflux d’eau, et parfois les volées de flamants roses qui s’y concentrent peuvent être d’environ un demi-millier d’oiseaux. C’est là qu’en raison de la salinité, ils trouvent la plus grande concentration d’artémies, un minuscule crustacé auquel il doit le caractère coloré de son plumage.

Les œufs fécondés de ce crustacé survivent dans des conditions défavorables de sécheresse, ils se nourrissent de microplancton d’algues salines et sont particulièrement vulnérable en période de sécheresse. C’est pourquoi, même sèche, la moindre détérioration du fond des lagunes a de graves conséquences. N’oublions pas que la lagune, bien qu’elle puisse perdre sa couche d’eau, reste un important écosystème dans lequel la vie reste latente jusqu’à l’arrivée des premières eaux automnales.

Cette lagune est la plus profonde et la plus étendue (environ 30 hectares) du complexe endoréique et également saisonnier, bien que parfois elle puisse maintenir une nappe d’eau toute l’année. La salinité de ses eaux permet la prolifération d’algues et de plantes aquatiques très appropriées pour l’avifaune qui s’y concentre et y niche. Les fortes concentrations de canards en automne dans cette lagune sont dues au fait que cette flore est sa source de nourriture. L’accès aux trois lagunes du complexe est donc interdit.

Tamaris, genêts, massette, joncs, roseaux et salicornes sont répartis dans différentes zones du périmètre de la lagune en fonction de leurs caractéristiques de sol, profondeur et orientation. Cela en fait une lagune avec des biotopes divers qui apportent une valeur ajoutée à sa valeur écologique déjà élevée.

Cette diversité d’environnements s’étend aux oiseaux aquatiques qu’elle accueille, certains en danger, parmi lesquels on peut citer le flamand, l’ érismature àtête blanche, la foulque cornue, la sarcelle marbrée, la nette rousse,  le canard souchet, l’échasse blanche, le canard pilet, ou le vanneau huppé en plus des hérons garde-bœufs qui utilisent les tamaris à l’intérieur de la lagune comme couchettes.

Compartir en

Este sitio web utiliza cookies

Para mejorar su navegación y recopilar información estadística sobre la misma.
Si continúa navegando, se considerará que acepta su uso. Más información